DzActiviste.info Publié le ven 10 Jan 2014

« Un juteux contrat »……

Partager

FrançalgérieEvreux : Compin, le fabricant des sièges du TGV, décroche un juteux contrat en Algérie

Publié le Vendredi 10 Janvier 2014 à 15:50 | Mis à jour le Vendredi 10 Janvier 2014 – 18:02

http://www.infonormandie.com

Nicolas Mayer-Rossignol, Jean Louis Destans, Michel Champredon et Pierre Sainfort ( de gauche à droite )réunis lors de la visite de l’usine Compin ce vendredi matin à Evreux (Photo : InfoNormandie.com)
Dans un contexte économique plutôt morose, une entreprise de l’Eure se démarque. La société Compin, à Evreux, qui fabrique notamment des fauteuils pour le TGV, vient de décrocher un juteux contrat avec la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) d’Algérie. Le marché porte sur la rénovation de 202 voitures de grands lignes, pour un montant de 75 millions d’euros sur quatre ans.

« Il s’agit à la fois de la plus importante commande enregistrée par notre société au cours des cinq dernières années et de sa première commande massive à l’export », se réjouit Pierre Sainfort, président directeur général de l’entreprise.

« Nous allons recruter, c’est sûr »

Selon lui, ce marché, remporté par Compin associé à Faiveley, regroupés pour l’occasion en Groupement momentané d’entreprises (GME), va permettre de péréniser ou de créer une quarantaine d’emplois sur le site d’Evreux qui compte 200 salariés (395 en Europe pour un chiffre d’affaires de 57 M€ l’an dernier).

Ce contrat algérien met du baume au cœur à l’entreprise qui avait connu un léger déclin il y a quatre ans. « Nous sommes aujourd’hui très optimistes pour les deux à trois ans à venir. Nous allons recruter du personnel à Evreux, c’est sûr », assure Pierre Sainfort. Il le dit d’autant plus haut et fort que ce vendredi matin 10 janvier, il accueillait dans son usine ébroïcienne le président du Conseil régional de Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, ainsi que Jean Louis Destans et Michel Champredon, respectivement président du Conseil général de l’Eure et maire d’Evreux.

N° 3 mondial après la Chine et l’Allemagne

Au troisième rang mondial des fabricants de sièges ferroviaires, derrière la Chine et l’Allemagne, Compin est leader européen dans sa branche d’activité. « Nous avons 5 millions de sièges ferroviaires installés en France », confirme Harald Zinggrebe, son directeur général qui se souvient de l’époque où la l’entreprise fabriquait encore, àBrionne, des sièges en bois !

Si Compin voit l’avenir en rose, c’est aussi parce que son bureau d’études, qui emploie une cinquantaine de personnes à Evreux, est très en pointe en matière d’innovation technologique. Pour preuve, les deux brevets qui ont été déposés en 2013 et dont l’un a déjà été validé par la société Alstom. Il s’agit de la conception d’un nouveau siège pivotant destiné à équiper les rames TGV à deux niveaux dans un proche avenir.

Un nouveau fauteuil pour les TGV

Le principe est de permettre aux voyageurs de toujours être assis dans le sens de la circulation du train. « Plus spacieux et confortable en terme d’ergonomie, ce nouveau fauteuil qui est encore à l’état de prototype, s’insère dans un concept qui donnera au voyageur l’impression d’être dans un bureau », commente Pierre Sainfort. Les premiers d’entre eux seront livrés au cours du premier semestre 2015. Ils équiperont quarante rames de TGV nouvelle génération, ce qui représente une commande de près de 23 000 sièges.

Enfin, l’entreprise euroise procède actuellement à la livraison de nouveaux sièges dans le cadre de la rénovation de 14 rames de l’Eurostar (Paris – Londres) et de 184 rames TGV pour la SNCF.

Le train n’est pas le seul domaine de compétences de Compin. L’industriel ébroïcien est tout aussi présent dans les transports en commun. A titre d’exemple, comme l’a rappelé le maire d’Evreux, Michel Champredon, les bus de la ville d’Evreux sont équipés de sièges fabriqués par Compin.


Nombre de lectures: 318 Views
Embed This