DzActiviste.info Publié le mar 25 Déc 2012

Un sit-in organisé à la maison de la presse en la mémoire du journaliste Abdelhai Beliardouh

Partager

Samedi 22 décembre 2012, un grand moment d’émotion au sein de la maison de la presse Taher Djaout à Alger. 

L’action organisée à la fois par le CNLC ( Collectif National pour les Libertés Citoyennes) et le RDLD (Réseau de défense des libertés et de la Dignité) en la mémoire du journaliste d’elwatan Abdelhai Beliardouh, a vue la participation de nombreux journalistes, militants et activistes algériens, l’OADH ( Observatoire Algériens des Droits de l’Homme) et les Gardes Communaux qui sont venus en signe de solidarité.
Les slogans étaient multiples.  » l’indépendance de la justice, un impératif de la démocratie »,  » non à l’impunité, justice pour Abdelhai Beliardouh »,  » Ne faites pas des journalistes une cible pour une presse libre et crédible » etc..
Le Sit-in a duré plus d’une heure et demie. Une partie de la délégation des gardes communaux en compagnie du délégué national du mouvement, Hakim CHAAIB, ont été empêchés par les agents de sécurité de l »établissement d’entrer à la maison de la presse pour motif, qu’ils ne pourront pas laisser entrer plus de 5 personnes du même mouvement. Une décision inexplicable mais qui a été bien comprise par les gardes communaux car le pouvoir craint la fusion de tous les mouvements socio-politiques algériens. une fusion qui renforcera surement la position de la société civile protestataire en Algérie.


Nombre de lectures: 256 Views
Embed This