DzActiviste.info Publié le dim 30 Sep 2012

Une année de prison et 10 000 Da d’amende à l’encontre de Said Lamrani, directeur de la chaine berbérophone de l’ENTV

Partager

Le hall donnant à la salle d’audience, était déjà comblée de personnes venus assister, interviewer ou apporter leurs soutiens aux deux parties prenantes de ce procès et cela, dés 09h00 du matin.
Une fois à l’intérieur, vous aurez à la fois, des journalistes de la radio, de la télévision et des militants des droits de l’Homme dont on peut reconnaitre ceux du RDLD (Réseau de la défense des libertés et de la Dignité), venus  pour apporter leurs soutiens aux trois journalistes.
De l’autre coté, quelques personnes sceptiques aux regards des autres, venus soutenir le DG de ladite chaine, Said lamrani, dont on peut facilement reconnaitre l’acteur et  l’icône du cinéma Algérien, Said Hilmi qui, en réponse à l’une des questions des journalistes présentes aujourd’hui, a dit : ‘’ s’il là fait, alors il doit payer  ’’. 
Nombreux, ont comparé cette affaire à celle du DSK. Personnellement, je pense que les réponses données sur cette question s’y rapprochent aussi, à l’image de celle donnée par Da-Said.
Alimenter la culture du doute et se faire une raison pour expliquer un positionnement qui a étonné beaucoup d’entre nous est mal placé dans ces circonstances, surtout quand on a de l’autre coté, une personne aussi crédible que celle de chérif Mammeri accompagné des plus vus des journalistes de la chaine berbérophone publique de l’ENTV.
L’audience a été tenue à huit clos et vers la fin de la journée, le procureur auprès du tribunal de Sidi M’Hamed a demandé, une année de prison et une amende de 10 000 Da à l’encontre de Said Lamrani, directeur de la chaine berbérophone de l’ENTV dont le verdict sera connu, le 14 octobre prochain.


Nombre de lectures: 387 Views
Embed This