DzActiviste.info Publié le ven 18 Mai 2012

Une étudiante Algérienne “victime d’harcèlement sexuel” à Londres

Partager

«Ce que j’ai vécu ce matin au consulat Algérien à Londres ne doit pas passer inaperçu et doit être pris en considération par les Algériens et Algériennes eux-même et non par l’Etat ! Je me suis rendue vers 10h30 pour renouveler ma carte consulaire comme tous les étudiants et étudiantes. Or, un des fonctionnaires, dont j’ignore le nom car il ne portent jamais de badge, m’avait invité à rester à Londres pour passer la nuit chez lui, vu que je réside à Oxford et le lendemain, samedi, j’aurais la carte consulaire. Devant cette invitation déshonorable d’un fonctionnaire pervers, j’ai demandé à être reçue par la nouvelle consul, Dalila Samah.

Mais comme elle a refusé de me recevoir, je me suis donc dirigée vers l’ambassade d’Algérie située au Hollande Park 54 pour porter plainte auprès de l’ambassadeur contre le harcèlement du fonctionnaire du consulat (…) Ce que je souhaiterais maintenant à toutes mes sœurs étudiantes, c’est de signer une pétition contre la consul qui ne contrôle même pas son consulat ni ces fonctionnaires !!! Un large soutien m’a été réservé dès que j’ai informé deux associations algériennes à Londres, à savoir le Taraki Club et l’Association des académiciens algériens. Je vous informerais de l’évolution de cette affaire…»

Widad Belhadi
Etudiante algérienne à Londres

En réponse à certains qui affabulent  voici le témoignage :

Un cauchemar vécu ce matin à Londres !!! 

Ce que j’ai vécu ce matin au consulat Algérien à Londres ne doit pas passer inaperçu et doit être pris en considération par les Algériens et algériennes eux même et non par l’Etat ! Je me suis rendue vers 10 h 30 pour renouveler ma carte consulaire comme tous les étudiants et étudiantes. Or, un des fonctionnaires dont j’ignore le nom car il ne portent jamais de badges, m’avait invité à rester à Londres pour passer la nuit chez lui vu que je réside à Oxford et le lendemain, samedi, j’aurais la carte consulaire. 

Devant cette invitation déshonorable d’un fonctionnaire pervers, j’ai demandé à être reçue par la nouvelle consul Dalila Samah. Mais comme elle a refusé de me recevoir, je me suis donc dirigée vers l’ambassade d’Algérie située au Hollande Park 54 pour porter plainte auprès de l’ambassadeur contre l’harcèlement du fonctionnaire du consulat. 

Son excellence était dans son bureau, le gardien me l’avait confirmé et m’avait respectueusement reçu en m’invitant à attendre juste pour informer sa secrétaire sur ma présence. Toutefois, dix minutes plus tard, un autre fonctionnaire de l’ambassade m’informe que l’ambassadeur serait en Algérie. Alors j’ai demandé à mon père vivant à Constantine de porter plainte au niveau du ministère des affaires étrangères. J’ai plusieurs témoins à mon côté car plus de 25 hommes et femmes avaient entendu l’invitation de ce Monsieur que j’avais photographié avec mon téléphone portable sans qu’il le sache.

Ce que je souhaiterais maintenant à toutes mes sœurs étudiantes, c’est de signer une pétition contre la consul qui ne contrôle même pas son consulat ni ses fonctionnaires !!! Un large soutien m’a été témoigné dès que j’ai informé deux associations algériennes à Londres à savoir le Taraki Club et l’Association des académiciens Algériens. Je vous informerais de l’évolution de cette affaire… 

Widad Belhadi. Etudiante Algérienne à Londres 


Nombre de lectures: 272 Views
Embed This