DzActiviste.info Publié le dim 3 Fév 2013

URGENT : 1 mois de prison ferme pour Tahar Belabes

Partager

Le porte-parole des chômeurs, Tahar Belabess écope de 1 mois de prison ferme et 50 000 Da d’amende

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 03.02.13

Plus d’un mois après son arrestation lors d’une manifestation de chômeurs en plein centre de Ouargla, Tahar Belabess, porte-parole du comité national de défense des chômeurs a été condamné ce dimanche matin à un mois de prison ferme et 50 000 DA d’amende par le tribunal de Ouargla.

La même instance a également prononcé un verdict de deux mois de prison avec sursis et 50 000 DA d’amende à l’encontre de deux autres chômeurs ayant participé à cette manifestation faisant suite à une série de sit-in organisés régulièrement à Ouargla ces derniers mois.

La police avait alors arrêté Belabess en compagnie de quatre manifestants, entendus le 2 janvier et présentés quatre jours plus tard devant le parquet de Ouargla, ces derniers étaient accusés d’attroupement non autorisé et non armé, de destruction de biens d’autrui et de violence contre un  agent de l’ordre public.

Trois chefs d’inculpation qui leur ont valu un lourd réquisitoire du parquet qui a requis une année de prison ferme et 50000 DA d’amende en janvier dernier. Les condamnés comptent faire appel de cette sentence.

 

Houria Hadji


Nombre de lectures: 342 Views
Embed This