DzActiviste.info Publié le jeu 17 Avr 2014

URGENT : Emeutes dans la wilaya de Bouira

Partager

36279_1736584105454_1564157225_31767707_7666763_nBouira : Après Raffour, les émeutes se propagent à Haizer (photos)

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

El Watan le 17.04.14 | 10h09 | mis à jour le 17.04.14 | 13h38 

<br />
 » src= »http://www.elwatan.com/images/2014/04/17/raffour-4_2133655_465x348.JPG » /></a></p>
<div>
<div><a title=  » href= »http://www.elwatan.com/images/2014/04/17/raffour-4_2133655.JPG »>zoom | © El Watan Bouira

Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager

Peu avnt midi, des émeutes ont éclatées dans la commune de Haizer. Les manifestants ont commencé à dénoncer d’abord le vote des militaires, avant que des affrontements n’éclatent

Tot dans la matinée de ce jeudi, la ville de Raffour (45 Km à l’est de Bouira, dans la commune de M’Chedallah), des affrontements ont éclaté entre des dizaines de manifestants et les forces de l’ordre. La RN 26 traversant la localité est fermé à toute circulation automobile.

Un centre de vote a été attaqué par des jeunes chauffées à blanc. Toutes les urnes ont été brûlées. Les affrontements ont fait selon un premier bilan, une trentaine de blessés parmi les forces de l’ordre (gendarmerie nationale et CNS) et une quizaine de blessés parmi les manifestants, a-t-on appris de sources locales. A l’heure où nous mettons en ligne l’émeute se poursuit. Le responsable du groupement de la gendarmerie de Bouira sur place.

Selon des témoignages reccueillis auprès de nombreux citoyens, la gendarmerie a tiré des gaz lacrymogènes à partir d’un hélicoptère qui survolait la localité. D’autres nous ont indiqué qu’il y’a eu des tirs de gaz lacrymogène très tot le matin, en direction de certaines habitations. Ce qui est considéré comme de la provocation.

 

 

D’autre part, le climat est tendu pratiquement au niveau de toutes les communes de la Daira de M’Chedallah. A Saharidj, les urnes du centre de vote Khaber Mohamed ont été brûlées. Même climat au niveau du chef lieu d’Aghbalou sur les hauteurs de M’Chedallah. Le centre de vote n’est pas encore ouvert.

 

Dans la ville de Haizer, à 10km au nord de Bouira, des citoyens ont fait état d’un vote massif de militaires. La réquisition de fourgons privés pour acheminer les militaires aux bureau de vote, a suscité une grosse colère des citoyens. Par ailleurs, dans les régions de l’ouest et du sud de la wilaya, nos sources ont confirmé qu’aucun incident n’a été enregistré aux premières heures de l’ouverture des centres de vote.

 

11h45 : Nous venons d’apprendre que les centres de vote des communes d’Ahnif et Raffour ont été saccagés, alors qu’à M’chedellah des centaines de citoeysn se sont rassemblés devant le centre de vote Lamri Abdelaha au centre ville.

 

Photos: Bureau El watan de Bouira

Amar Fedjkhi


Nombre de lectures: 520 Views
Embed This