DzActiviste.info Publié le mar 16 Avr 2013

URGENT : Procès de Tarek Mameri et de ses 13 compagnons. Violente répression dans l’enceinte du tribunal d’Hussein-Dey.

Partager

injustice1Cet après-midi devait s’ouvrir le procès de Tarek Mameri et de ses 13 compagnons au tribunal d’Hussein Dey pour attroupement non armé et troubles à l’ordre public (articles 98, 99 et 442 du code pénal).
Une violente répression policière s’est abattue sur les inculpés à l’intérieur de l’enceinte du tribunal. Ces derniers, arbitrairement accusés scandaient des slogans contre la hogra dont ils faisaient l’objet.
Dix des accusés ont été arrêtés et menottés. Certains dont Tarek Mameri, se trouvent au niveau de l’étage du procureur. Les autres sont au niveau du poste de police du tribunal.
Quatre avocats bénévoles devaient assurer leur défense.

Cellule des Droits de l’Homme du FCN
Alger le 16 avril 2013
13h

 

=======================================

URGENT : 15h 40: Le procès de Tarek Mameri et de ses 13 compagnons n’a toujours pas débuté, en l’absence de 8 accusés arrêtés dans l’enceinte du tribunal et transférés vers le commissariat du 14e.
Les jeunes arrêtés sont : Tarek Mameri, Kassas Laïd, Ben Nakhla Rachid, Khaldi Ali, Guira Mustapha, Rarbo Nacereddine, Kacem Ahmed et Benaoum Abdallah.

=========================================

15h 50 : nous venons d’avoir Tarek Mameri au téléphone. Il confirme sa présence ainsi que celle de ses compagnons au commissariat du 14e.

URGENT : 16h : Après une longue attente, le procès est reporté au 30 avril 2013, sans motif précis selon ses avocats.

Les jeunes venus soutenir les accusés se dirigent actuellement vers le commissariat du 14e (Hussein-Dey) pour exiger la libération de leurs concitoyens.


Nombre de lectures: 250 Views
Embed This