DzActiviste.info Publié le mer 4 Déc 2013

Verdict dans l’affaire du trafic de cocaïne Des enfants de hautes personnalités cités mais non poursuivis

Partager

Le verdict est tombé hier en début de soirée dans l’affaire du trafic de cocaïne, sanctionné par des peines de 5 à 20 ans de prison. Des avocats ont plaidé l’innocence de leurs clients, déclarant que certains enfants de personnalités n’ont pas été poursuivis. Les nombreux avocats qui se sont succédé à la barre du tribunal criminel d’Alger, pour défendre les auteurs présumés du trafic de cocaïne, se sont pour la majorité insurgés contre la torture subie par les accusés dans les locaux du Département de renseignement et de sécurité (DRS). Maître Miloud Brahimi, agissant au nom de Zenir Hicham Mohamed Anouar et du chanteur Réda Sika, s’en prend avec virulence au réquisitoire du parquet. «Les demandes du ministère public violent la Constitution qui garantit l’individualisation de la faute pénale. C’est inacceptable. Tout ce dossier est basé sur du bricolage. Ces lourdes peines ont été requises parce qu’il y a eu importation de 2O3 g de cocaïne d’une valeur ne dépassant pas 10


Nombre de lectures: 170 Views
Embed This