DzActiviste.info Publié le sam 16 Fév 2013

[Vidéo] Le crime de Tibhirine. Révélations sur les responsables

Partager

Le crime de Tibhirine; Au printemps 1996, sept trappistes français sont enlevés du monastère de Tibhirine en Algérie, avant d’être exécutés, quelques semaines plus tard. Un communiqué attribué au Groupe islamique armé (GIA) revendique cet assassinat. le GIA

Document septembre 2011 – Les résultats d’une enquête sur l’exécution des moines de Tibhirine (1996). L’auteur accuse les généraux Mohamed Médiène et Smaïl Lamari, chefs des services secrets algériens, le DRS. Il dévoile de nouveaux témoignages.

Le 26 mars 1996, sept moines trappistes du monastère de Tibhirine, en Algérie, sont enlevés. Deux mois plus tard, un communiqué signé du « Groupe islamique armé » annonce leur exécution. Depuis 2004, cette affaire fait l’objet d’une enquête judiciaire en France, car le mystère perdure sur les responsables de ce drame : les moines furent-ils victimes d’islamistes sanguinaires, comme le veut la version officielle ? D’une bavure de l’armée algérienne ? Qui étaient leurs ravisseurs ? Par qui ont-ils été assassinés ?

Dans ce livre, fruit d’une enquête de plusieurs années, Jean-Baptiste Rivoire lève le voile sur l’incroyable opération d’intoxication conduite depuis 1996 par les responsables directs de la mort des moines : les généraux Mohamed Médiène et Smaïl Lamari, chefs des services secrets algériens, le DRS. Car de nouveaux acteurs de cette tragédie ont décidé de parler. Ils révèlent par qui et pourquoi les moines furent enlevés. Et ils expliquent pour la première fois comment ils auraient été exécutés, quand et par qui. Selon ces nouveaux témoins, les moines de Tibhirine n’auraient pas dû mourir, mais l’opération a mal tourné.

Entre manipulations et guerre contre-insurrectionnelle, une enquête explosive au cœur d’une double « raison d’État », celle des services secrets algériens et de leurs relais en France.

Le crime de Tibhirine
révélations sur les responsables
Rivoire, Jean-Baptiste
La Découverte , Paris
collection Cahiers libres
Parution : septembre 2011


Nombre de lectures: 2447 Views
Embed This

Commentaire



Laisser un commentaire

Displaying 1 Comments
Participer à la discussion
  1. Zinou Saada via Facebook dit :

    Cette affaire qui n’aboutira pas de sitôt(‘et peut être jamais), je l’appellerais « l’épée de Damoclès » de la France sur la tête du pourvoir Algérien ! Du genre « faites ce qu’on vous dicte sinon… » Cette épée de Damoclès a ouvert beaucoup de vannes de pétrole et de gaz et ouvert même le ciel algerien aux chasseurs bombardier français pour casser les maliens et peut être occuper tout le sahel, région très riche en Uranium,Or, et autres hydrocarbures!

Laisser un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>