DzActiviste.info Publié le ven 29 Mar 2013

Vol par effraction au siège de la cour d’Alger

Partager

Cour d'injustice d'AlgerIn Le Jeune Indépendant

vendredi 29 mars 2013 19:05

Redouane Hannachi

 

Le  procureur général ordonne l’ouverture d’une instruction

Le siège de la cour d’Alger, sis à la rue Fernane Hanafi au Hamma-El Annasser- a fait l’objet dans la nuit de jeudi à vendredi, d’un vol par effraction dans l’enceinte des bureaux situés au rez-de-chaussée et aux premier et deuxième étages. Le vol a été découvert vers 6 heures du matin hier par le gardien dépendant de la direction générale des pénitenciers et par quatre policiers de l’une des unités républicaines, qui assuraient la permanence au niveau de cette institution.

Aussitôt alertés, les services de sécurité et à leur tête l’adjoint du chef de la sûreté d’Alger, le chef de la sûreté de daïra d’Hussein-Dey et le premier responsable de la police judiciaire de la capitale, se sont immédiatement rendus sur les lieux.
Quelques minutes plus tard, le premier responsable du parquet général de la cour d’Alger, Zeghmati Belkacem, arrive sur les lieux ; il est ensuite rejoint par son adjoint Abdelkader Mihoubi et le président de la cour d’Alger Brahimi Slimane. Sans plus tarder, le procureur général ordonne aux différents services de la police judiciaire et scientifique d’entamer les procédures de l’enquête préliminaire.  Il a ensuite demandé au gardien et aux policiers en faction à la cour d’Alger durant l’incident de le rejoindre afin de les entendre sur les faits. Le procureur général a par la suite demandé aux enquêteurs de la police scientifique de prélever les indices et empreintes  pouvant aider l’enquête judiciaire.
Ces derniers ont conclu que le vol a été commis par effraction et que le ou les auteurs ont forcé les serrures des portes.
Les investigateurs ont par ailleurs déterminé que le ou les malfaiteurs ont tout fait pour ne laisser aucune preuve derrière eux. Dans le même contexte, les enquêteurs ont prélevé des traces qui seront examinées au laboratoire de la police scientifique de Chateauneuf.
Par ailleurs, le procureur général Belkacem Zeghmati procédera aujourd’hui ou au plus tard demain à l’audition des employés et fonctionnaires de la cour d’Alger exerçant au rez-de-chaussée et aux deux premiers étages.
Aucune information n’a filtré quant aux documents ou dossiers judiciaires ayant été visés par ce grave incident.
Ainsi, beaucoup de questions restent posées : que visaient le ou les auteurs ? Qu’est-ce qu’ils avaient l’intention de voler ? Les lourds dossiers en instance ou  déjà traités ? Les jours qui viennent nous le diront sans aucun doute. Il est à rappeler que les deux responsables de la cour d’Alger et les services de sécurité ont visionné les images recueillies sur les caméras de surveillance installées sur les lieux.
Il convient de signaler que le chargé de la sécurité au niveau de la cour d’Alger, Boulahia Belkacem, sera lui-même auditionné. En outre, le premier responsable du secteur de la justice, Mohamed Charfi, sera destinataire d’un rapport détaillé sur cette affaire…


Nombre de lectures: 414 Views
Embed This